• "Les fées nous endorment, nous ouvrent les portes de leur royaume,

    qui se referment sur nous sans qu'elles aient pris la précaution de nous

    en remettrela clé."

    Hebergeur d'image

    1 commentaire
  • Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image


  • Hebergeur d'image


    1 commentaire

  • 1 commentaire
  • Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image


    3 commentaires
  • POUR MAJORIE

    Hebergeur d'image

    Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;
    Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
    Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;
    Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d'un mot ;
    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
    Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;
    Si tu sais méditer, observer et connaître,
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n'être que penseur ;
    Si tu peux être dur, sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
    Sans être moral ni pédant ;
    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,
    Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
    Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
    Tu seras un homme mon fils.
     
    Rudyard Kipling
     

    Hebergeur d'image


    5 commentaires
  • Hebergeur d'image

    "Si tu passes ta Vie à faire Attention de ne rien casser,
    tu vas terriblement t’ennuyer, tu sais …
    Je ne connais rien de plus amusant que l’Imprudence
    Il doit rester quelques Rêves d’enfant cachés sous ton oreiller,
    tu  tenteras de ne pas les écraser avec ta tête lourde de soucis d’adulte.
    Imperceptiblement, tu te laisses tomber Amoureux.
    Perceptiblement, aussi.
    A l'intérieur de ton Horloge, c'est le jour le plus Chaud du Monde."
    Mathias Malzieu

    4 commentaires
  •  

    La Mélancolie est un Mal sournois qui s'installe insidieusement....
    Et c'est un jour de pluie, de préférence qu'il vous inonde comme
    un torrent gonflé de perles de pluie ....

     

    Hebergeur d'image

     

    bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2

     


    2 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image


    1 commentaire
  • Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image


    5 commentaires
  • bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2

    Hebergeur d'image

      Hebergeur d'image

    5 commentaires
  • Hebergeur d'image


    6 commentaires
  • Upload image

    "Elle te taquine , te prend dans ses bras, refuse tes baisers,
    t'embrasse fougueusement , boude, revient vers toi,
    ne te rends pas tes « je t'aime », puis te regarde amoureusement.
    Elle veut ton attention, que tes yeux ne voient qu'elle,
    que le reste soit flou , que tu ne puisse respirer sans sa présence ,
    que tu ne puisse vivre sans ses lèvres ,
    que tu ne puisse être homme sans son corps
    et qu'elle ne puisse être femme sans t'avoir à ses côtés.
    Tes caresses font frissonner sa peau,
    tes baisers font tressaillir son cœur,
    tes sourires la rendent heureuse
    et tes murmures lui font tourner la tête.
    Elle s'avoue, elle se donne, elle aime. Elle t'aime

    Nina A. Bégé


    2 commentaires
  •  

    Hebergeur d'image


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

     

     

     


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image


    2 commentaires
  •  

    Hebergeur d'image

    Un Parfum, un  frisson traversé
    Se souvenir du temps passé
    L'enfance que l'on oublie jamais
    Et moi, je me souviens...
    De toi, des premiers emois
    Un grand amour qui s'en vient
    Un bel été, il était une fois..
    Etrenne moi, je t'aime déjà,
    Une nuit blanche...on ne dit rien
    Ferme les yeux, ouvre tes bras,
    Infiniment...je me souviens.
    Septembre, déjà la fin,
    Il faut partir, demain matin,
    Des promesses, du chagrin
    Il a bien fallut se quitter
    Je me souviens d'avoir pleuré
    Et sur ta joue, perle une larme
    ....

     VALOU

     


    1 commentaire
  • Hebergeur d'image

     
    Sur l'océan de la vie je me suis embarquée,
    Contre vents et marées, au gré du temps Je navigue sans jamais me reposer.
    J erre d'amour en amitiés, d'espoirs en désillusions,
    De joies en peines mais, Chaque vagues, chaque clapotis, me rappelle à la raison .
    je t'aime. Un oiseau de passage m'a offert un coquillage.
    Je l'ai mis contre mon oreille, il m'a raconté des merveilles.
    Il m'a soufflé les mots, il m'a soufflé tes mots comme quand j'étais petite
    et que tu me tenais la main et me racontais des histoires pour m' endormir....
    Et en regardant l'horizon, J'avance en me disant que sur cet océan de la vie,
    il y a toi, il y a moi... je marche sur le fil mais je ne peu tomber
    car ta main toujours me retient....
    Si les abîmes m'emportent Que les alizés te réconfortent
    Qu'à tout jamais dans cette immensité Nos âmes reposent en paix
    je t' aime
     

    Hebergeur d'image


    2 commentaires
  • Hebergeur d'image

     
    Au pays du soleil levant,
    ta terre n'en finit plus de trembler
    et la mer qui s'est tant déchainée
    D'ici , du fond de mon lit froid,
    je te donne mes quelques larmes vaines
    et mon coeur qui saigne, maladroit
    voyant tes villes comme des plaines
    et tous ces visages graves,dans l'effroi...
    comment soulager cette peine....
    Moi qui ne crois plus guère au ciel
    Ton immense douleur me foudroie
    mais comme je reste là...
    Je te donne mon triste Espoir...ValouDesign

    Hebergeur d'image


    3 commentaires